Un évènement familial Mission possible - suivez nos aventures sur les réseaux sociaux Infos conseils échanges, stands interactifs Spectacles, kermesse, animations, jeux Plus de 2000 cadeaux et plein de surprises

Samedi, dès l’entrée à la salle Gaston-Caby, les enfants et les adultes ont été accueillis aux stands de leur choix par des animateurs de la fête de la Vie.

Plus de 1 400 visiteurs ont assisté ou participé aux animations de la fête de la Vie consacrée à la lutte contre les dépendances (drogue, jeu, nourriture, cyberaddiction, etc.) « car en parler c’est déjà un petit pas nécessaire à se libérer de l’addiction dans laquelle on s’est enfermée  » souligne Michel Chessa qui préside l’association Fête de la vie depuis 4 ans.

Les longues files d’attente témoignaient de l’intérêt du public à profiter des conseils délivrés par les animateurs ou de tester leur attitude face aux dangers des dépendances. Philippe Calabria, le créateur de cette fête depuis 2011, à l’issue de son premier essai était là, bien sûr. Pour la première fois, il a même essayé la voiture tonneau : « Impressionnant ! » lança-t-il.

Pour la troisième fois depuis 2015, la fête de la vie se déroulera à Loos, samedi 18 mai, dans la salle Gaston-Caby. L’idée n’a pas bougé d’un iota : parler des addictions et sensibiliser le grand public.

Les stands seront ouverts toute la journée, de 10 heures à 17 heures.

Depuis qu’il a lancé la première Fête de la vie, le pasteur Philippe Calabria n’a pas changé son fusil d’épaule. « On veut contrebalancer le côté toujours négatif des addictions, en parler différemment, voir comment on peut bien vivre sans drogue », explique-t-il. L’objectif, c’est aussi de sensibiliser le grand public, particulièrement les populations les plus touchées par les addictions. C’est pourquoi l’action a lieu au cœur du quartier des Oliveaux.

La drogue, très influente sur ce territoire

« Ce qu’on veut, c’est parler différemment des addictions. Pas comme on le fait habituellement. Nous ne sommes pas dans un cabinet médical », lance Bruno Helle, médecin à Loos et adjoint à la santé. Une notion d’autant plus indispensable sur ce territoire, dans une zone où le trafic de drogue est encore très important. « La métropole lilloise est une plaque tournante de la drogue, et cela touche toutes les classes, tous les quartiers, et toutes les tranches d’âge », développe-t-il.

Les autres addictions ne sont pas oubliées

Mais attention, pas question de ne parler que de cocaïne, héroïne, herbe… Il existe une pléthore d’autres addictions : le tabac, l’alcool, le sucre, la nourriture ou… la cyberaddiction ! « C’est un problème majeur aujourd’hui, car les accros se désociabilisent », se lamente Bruno Helle.

« La cyberaddiction, c’est un problème majeur aujourd’hui »

Le médecin estime même que c’est un fléau pire que la plupart des autres addictions. « Ils n’ont pas conscience de la toxicité. Ils s’isolent mais nient ce phénomène. Quand on parle à un jeune, il nous dit qu’il a beaucoup plus d’amis qu’auparavant. Mais ils sont virtuels… » Souvent, il est difficile de déceler le problème. « Ils s’enferment dans leur monde, restent chez eux, on ne voit pas qu’ils souffrent », affirme Sylvie Bauchemin, artiste à Loos et ex-infirmière.

« Il ne faut pas compter sur l’État. Dans ce pays, la prévention est le parent pauvre de la médecine », déclare Bruno Helle. Seul le milieu associatif, aidé par la municipalité, peut prendre les choses en main. C’est ce que Philippe Calabria et le CCAS de Loos ont fait.

Samedi 18 mai, de 10 h à 17 h, salle Gaston-Caby, 230 rue Descartes.

Une fresque pour attirer les visiteurs

Pour parfaire la communication de l’événement, une fresque a été réalisée sur un mur du boulevard de la République par deux artistes locaux. Sylvie Bauchemin a proposé une peinture originale sur le thème de l’addiction. « C’est un dessin très épuré pour toucher les jeunes », explique-t-elle. Clément Lévèque a de son côté pris les meilleurs dessins des enfants des écoles loossoises – contactés en amont – pour les mixer et réaliser son œuvre. « Ça m’a pris quatre jours. Les enfants ont fait des affiches et j’ai gardé les meilleurs dessins », assure-t-il. Cette petite touche artistique restera visible après la Fête de la vie, et pourrait même être agrandie dans les mois à venir.

La fresque, réalisée en amont de la Fête de la vie pour interpeller les curieux, restera en place après l’événement.

Quid des animations?

Au total, une centaine de bénévoles vont se relayer pour assurer le bon fonctionnement de la trentaine de stands d’information et la dizaine de stands d’animations. « On aura le jeu de société Nutrissimo en grandeur nature, mais aussi un jeu de chamboule-tout avec des paquets de cigarettes », détaille Philippe Calabria. Toute la journée, les visiteurs pourront profiter de nombreuses expositions, comme « La drogue n’est pas un jeu » ou « Après 3 verres, attention les dégâts ». Roulé-boulé, sculpture de ballons, maquillage seront aussi au programme. Des stands de prévention pour tester son souffle, faire des parcours d’ébriété, d’équilibre, des quizz pour savoir si vous êtes un gros fumeur ou encore des tests liés à la chicha seront proposés. Sans oublier les spectacles, artistes et les 2 000 cadeaux à gagner. Nouveauté cette année : un gros simulateur, la voiture-tonneau. « Elle vous fait ressentir ce qu’il se passe quand la voiture fait plusieurs tonneaux. »

La voiture-tonneau, toujours spectaculaire... photo archives la voix

Source : https://www.lavoixdunord.fr/583924/article/2019-05-16/la-fete-de-la-vie-les-addictions-en-ligne-de-mire

Samedi 30 mars 2019, à Lys-lez-Lannoy (Nord), la fête de la vie vous attend. L’événement veut parler des addictions de manière ludique. Avec même une voiture tonneaux !

Samedi 30 mars 2019, à Lys-lez-Lannoy (Nord), la Fête de la Vie vous attend de 10 h à 17 h salle Desmulliez. L’événement veut parler des addictions de manière ludique. Avec même pour la première fois une voiture tonneaux !

La Fête de la Vie est un concept unique, novateur et gratuit pour parler des dépendances dans un esprit festif, ludique et participatif. L’idée est née en 2011 à Laon (Oise). La première édition dans le Nord a eu lieu à Loos en 2015.

Danse et ateliers sont au programme de la fête de la Vie.
Danse et ateliers sont au programme de la fête de la Vie. (©Fête de la Vie)

15e édition

C’est Philippe Calabria qui a lancé ce concept, qui réunit à chaque fois entre 1000 et 3000 personnes.

On en est à notre 15e édition. Cette année, il y aura 6 Fêtes de la Vie. D’autres régions de France sont intéressées. Nous organiserons bientôt des Fêtes de la Vie à Lyon, Bordeaux…

Le concept est simple et innovant en même temps : arrêter le discours culpabilisant et s’amuser pour être plus efficace dans le message de prévention. 

« Ici, médecins, infirmiers, addictologues, préventologues, éducateurs… côtoient mimes, conteurs, danseurs, animateurs et sportifs, dans une ambiance de kermesse », stipule les organisateurs.

La mascotte de la Fête de la Vie.
La mascotte de la Fête de la Vie. (©Fête de la Vie)

La Fête de la Vie aborde les dépendances les plus fréquentes : tabac, alcool, écrans, jeux d’argent ou malnutrition.

Stands, animations festives et professionnels de santé

Des spécialistes et professionnels de santé sont présents pour répondre à toutes les questions.

Vous pourrez aussi y retrouver stands (estime de soi, surendettement, tabac, parcours d’ébriété avec la police nationale…), village animations, débat, tombola, finale et remise des prix.

La Fête de la vie, c’est la créativité dans l’efficacité. C’est un concept où tout est possible, artistiquement notamment, au service d’un message de prévention qui peut atteindre son but », signale Philippe Calabria.

Simuler un accident de voiture

Parmi les nouveautés de l’édition de Lys-lez-Lannoy ce 30 mars 2019, on trouvera une voiture tonneaux ! Le véhicule, appartenant à la prévention routière, est monté sur un pivot, qui permet de « simuler » un accident de la route, souvent dû à l’alcool et aux drogues au volant.

la voiture tonneaux sera aussi aux prochaines Fêtes de la Vie de Loos et Roubaix.

Samedi 30 mars de 10 h à 17 h salle Desmulliez. Entrée libre. Autres Fêtes de la vie : 18 mai 2019 à Loos ; 8 juin 2019 à Roubaix (Vélodrome).

Source : https://actu.fr/hauts-de-france/lys-lez-lannoy_59367/lys-lez-lannoy-une-fete-parler-addictions-venez-tester-voiture-tonneau_22545949.html

Samedi, le Zéphyr accueillait la Fête de la vie, une manifestation pour sensibiliser contre les dépendances, initiée par l’association Entraide et Partage, en partenariat avec le service jeunesse de la ville. Un énorme succès populaire.

1783 personnes pour la première édition et plus de 2500 samedi. Pas de doute, l’intérêt est grandissant pour ce genre de rendez-vous qui s’adresse à tous les publics de tous les âges. Le secret ? Sensibiliser sans culpabiliser et sans discours moralisateur. Jouer pour déjouer les dépendances, la devise de l’association a trouvé un large écho auprès des jeunes et des moins jeunes venus s’informer et comprendre les dangers de certaines addictions.

Les stands liés au tabac, à alcool, à la drogue, à la chicha et aux écrans ont été littéralement pris d’assauts. Jeux, parcours d’ébriété, quiz et animations diverses ont suscité la curiosité et l’intérêt des enfants et de leurs parents. « Les gens adhèrent car nous abordons tous les sujets sans a priori et sans jugement, explique David Vergriete, addictologue. Le but des échanges est de comprendre la souffrance de l’autre pour mieux le guider. »

Les participants ont pu tester leur niveau de dépendance et se sont amusés aux différents stands pour remporter des lots. Tel le yoga, l’appel à la vie face aux dépendances est bon pour le corps et l’esprit.

http://www.lavoixdunord.fr/253038/article/2017-10-25/plus-de-2-500entrees-la-fete-de-la-vie-pour-contrer-les-addictions

S’amuser pour être sensibilisé et mieux comprendre les dangers de certaines addictions : tels sont les objectifs majeurs du forum organisé samedi par l’association « La Fête de la Vie » et le service prévention de la ville d’Halluin. Conçue à l’intention de tous, enfants, ados et adultes, cette journée proposera jeux, parcours d’ébriété, courtes pièces de théâtre, démonstration d’aéroboxing, quiz avec lots à gagner ainsi qu’un flash mob organisé par l’association « La Bulle de Yanah ».

Les risques de tous types d’addictions, alcool, tabac, écrans, réseaux sociaux… seront abordés sans jugement, ni discours moralisateur. D’autres stands en relation avec l’amélioration de l’estime de soi seront aussi au programme de cet événement, dont une école de coiffure et d’esthétique ainsi que des ateliers mémoire et diététique.

Forum « La Fête de la Vie », samedi, de 10 heures à 17 heures, salle Faidherbe, rue Marthe-Nollet. Entrée libre.

http://www.lavoixdunord.fr/223747/article/2017-09-26/une-sensibilisation-aux-dangers-des-addictions-pour-la-fete-de-la-vie

Fête de la vie ce samedi 1er juillet 2017 à Loos, près de Lille (Nord). Au menu, des jeux et animations contre les dépendances.

Belle fête en perspective samedi 1er juillet 2017 à la salle Gascon Caby de Loos, près de Lille (Nord) : la Fête de la vie.
A partir de 10 h, et ce jusqu’à 17 h, de très nombreuses animations vont être mises en place.

Dans ce « forum santé festif », on y parle autant de dépendance que de culture ou de sport. Médecins, infirmiers, addictologues, préventologues, spécialistes, éducateurs y côtoient mimes, conteurs, danseurs, animateurs et sportifs. Entre un stand d’information et un jeu concours, entre une barbe à papa et un sachet de popcorn, l’ensemble des professionnels a un même objectif : attirer le public pour l’éclairer sur les addictions, voire pour l’épauler, annoncent les organisateurs.

Addictologues et préventologues

Objectif : montrer, de conseiller, de partager, de discuter… dans une ambiance de kermesse. La fête abordera les dépendances les plus fréquentes : le tabac, l’alcool, les écrans, les jeux d’argent, la malnutrition.

Grâce à la présence de plusieurs addictologues et préventologues, les sujets sur toutes les substances (cannabis, cocaïne, ecstasy ou autres) sont développés.

https://www.facebook.com/lafetedelavie/videos/1743683132595877/

https://actu.fr/hauts-de-france/loos_59360/samedi-1er-juillet-2017-loos-contre-dependances-une-fete-vie_8609447.html

Footballeur au FC Séville.

Jeux, musique, contes danse… Les activités proposées par la Fête de la vie s’adressent à toute la famille. Le but : parler des dépendances de façon ludique et sans culpabiliser.
 
Wasquehal Accueille samedi la Fête de la vie. L’objectif de ce rendez-vous : parler des addictions sans préjugés et de manière positive, comme le souligne Philippe Calabria, directeur de l’association Entraide et Partage qui organise la manifestation.
 

Pourquoi organiser une journée autour des addictions ?

C’est un problème que rencontrent beaucoup de familles. L’addiction concerne l’alcool ou le tabac, mais aussi l’alimentation ou les drogues dures. Internet peut également être considéré comme une addiction. Il faut avoir les clés pour gérer au mieux ces situations. Ces thèmes seront abordés durant cette fête.
 

Cherchez-vous à libérer la parole ?

L’évènement est grand public. Il y aura des professionnels de la santé ainsi que des artistes qui feront le lien avec les familles. L’objectif est que chacun puisse aborder des questions qu’il se pose et dont il n’ose pas toujours parler. Cette journée est avant tout une fête où on parle d’un problème de société. On essaie d’y apporter des solutions. Parler des addictions, c’est aussi un moyen de les prévenir.
 

Comment cette journée se déroulera-t-elle ?

Il y aura des jeux, de la musique, des contes, de la danse, des ateliers maquillage ou des expériences insolites, tel le parcours d’ébriété. Ces activités visent à sensibiliser aux consommations à risques et parler des dépendances de façon ludique sans tomber dans le piège de la culpabilité.

Fête de la vie, samedi, 10h à 18h. Tennis club de Wasquehal, entrée rue du Molinel. Gratuit.